<!DOCTYPE HTML PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=iso-8859-1"> <title>Lai&copy;tu&reg;e - En attendant d'avoir un titre</title> <meta name="Description" content="Texte co-&eacute;crit par Jocelyn Gagnon et Jos&eacute;e Savard"> <meta name="Keywords" content=""> <meta name="Author" content="Jocelyn Gagnon et Jos&eacute;e Savard"> <style type="text/css"> <!-- p {text-indent: 2em; margin-top: 0; margin-bottom: 0;} /* Fin de la section de style gnr par WebExpert le 02-05-10 21:29:50 */ --> </style> <link rel="SHORTCUT ICON" href="/images/icons/laitue2.ico"> </head> <body leftmargin="30" topmargin="30" style="color: rgb(0, 0, 0); background-color: rgb(255, 249, 238);" alink="#ff0000" link="#0000ff" marginheight="30" marginwidth="30" vlink="#0000ff"> <font face="Arial"> <font size="1"><a href="/">Accueil</a> &gt; <a href="./"><i>Lai&copy;tu&reg;e</i></a> &gt; En attendant d'avoir un titre</font> <div align="right"><font color="#009966" size="1">Collaboration par courrier &eacute;lectronique<br> Derni&egrave;re mise &agrave; jour: 28 juin 2006<br> </font></div> <font color="#000000" size="1">Noir = Jocelyn</font><br> <font color="#000099" size="1">Bleu = Philippe</font><br> <div align="center"> <h3><font face="Arial, Helvetica, Verdana, sans-serif">La vie du vieux visc&eacute;ral (et autres macarons)</font><br> <font size="1">par Jocelyn Gagnon et Philippe Reid<br> en cours depuis le 23 juin 2006<br> </font></h3> </div> <div style="text-align: justify;"> <font face="Times New Roman"><!-- Jocelyn G Fri, Jun 23, 2006 at 10:10 AM To: Philippe Reid Salut! Dbut d'histoire inspir du titre que tu m'as donn l'an dernier: --> <p><font color="#000000">Il fait chaud. Tellement chaud que les murs de la roulotte sont en train de fondre, m&ecirc;me les bois de l'&eacute;cureuil pr&eacute;historique tu&eacute; lors d'un voyage dans le temps il y a deux ans. Le vieux visc&eacute;ral se berce, la barbe mal faite et l'oeil aux aguets. Avec une telle chaleur, on ne sait jamais ce que les pingouins manigancent. Lors de la derni&egrave;re vague de chaleur, un groupe de dix alcid&eacute;s bien pr&eacute;par&eacute;s en a profit&eacute; pour d&eacute;valiser une banque de ceintures de chastet&eacute;. Les journaux, complices, n'en avaient m&ecirc;me pas parl&eacute;, malgr&eacute; le curieux &eacute;v&eacute;nement (les pingouins se concentrent plut&ocirc;t sur les banques de briques en polystyr&egrave;ne et n'osent jamais empi&eacute;ter sur le territoire des lapins de garenne).</font></p> <!-- Philippe Reid Mon, Jun 26, 2006 at 9:20 PM --> <p><font color="#000099">D'ailleurs, le lapin &agrave; langue (ou <span style="font-style: italic;">Connil Lingus</span>) &eacute;tait reconnu pour &ecirc;tre un caecotrophe (du qu&eacute;b&eacute;cois: <span style="font-style: italic;">mangeux de marde</span>). Il semait la terreur et le pissenlit &agrave; chaque canicule (d'o&ugrave; il aurait pu tenir son nom latin: <span style="font-style: italic;">cuniculus</span>). Cette plante jaune &agrave; l'odeur de rien &eacute;tait pour le connil un bon sujet de discussion lorsque venait le temps de d&eacute;tourner l'attention d'un gardien de s&eacute;curit&eacute; de la Bricks, compagnie de transport de renom dans le monde des banques de briques en polystyr&egrave;ne et de ceintures de chastet&eacute;.</font></p> <p><font color="#000099">Parenth&egrave;se ici: "Vas-tu &agrave; chasse, c't'&eacute;t&eacute;?" serait une bonne phrase &agrave; utiliser dans le cadre du jeu "Fais-moi une phrase avec le mot Chastet&eacute;". Merci. Envoyez vos dons &agrave; la Socan.</font></p> <p><font color="#000099">Les connils du sud formaient une bande de rue qu'on appelait les "Auk Suckers". Ces irr&eacute;sistibles criminels ne se doutaient pas qu'un jour de canicule, les pingouins de l'arctique du sud commun&eacute;ment appel&eacute;s "Mangeux de Garenne" en viendraient &agrave; se venger de la sorte.</font></p> <p><font color="#000099">&Agrave; ce moment pr&eacute;cis, le vieux visc&eacute;ral fit un &eacute;norme rot. Ail et moutarde. Avec toute cette chaleur, il n'en fallut plus pour en dire moins. Mautadine qu'il faisait chaud. Il faisait tellement chaud l&agrave; que...ben...euh...ben que l'air putr&eacute;fi&eacute; du rot de Garbelschtz (commun&eacute;ment appel&eacute; le vieux visc&eacute;ral) se pitcha directement sur le sol comme s'il s'agissait d'une roche (on explique cet &eacute;v&eacute;nement par l'&eacute;norme diff&eacute;rence entre la masse volumique de l'air ambiant, tr&egrave;s chaud et tr&egrave;s l&eacute;ger et l'air sorti tout droit de l'estomac de Garbelschtz &agrave; une temp&eacute;rature largement inf&eacute;rieure &agrave; celle de l'air ambiant). On entendit d'ailleurs un solide "TOC!" apr&egrave;s le "Beurrppffttthzz!".</font></p> <!-- Jocelyn G Wed, Jun 28, 2006 at 9:05 AM --> <p><font color="#000000">Attir&eacute;s par ce doux parfum &eacute;ructatoire, un groupe de trois pingouins fit son apparition au coin de la rue. Ils marchaient en rang vers le vieux visc&eacute;ral, le regard vif et les plumes s&egrave;ches. Il les vit et cessa de se bercer.</font></p> <p><font color="#000000">"Mais ma foi!" cria-t-il.</font></p> <p><font color="#000000">Il n'en fallut pas plus pour que les pingouins, jusque l&agrave; plut&ocirc;t tranquilles, se mettent &agrave; courir d'un pas ridicule, comme des adolescents portant leurs pantalons &agrave; l'entrejambe qui arrive entre les deux genoux. L'un d'entre eux, d'ailleurs, tomba face premi&egrave;re sur le sol poussi&eacute;reux, et les deux autres pingouins s'arr&ecirc;t&egrave;rent un peu pour bien rire de lui.</font></p> <p><font color="#000000">Le vieux visc&eacute;ral en profita pour se pr&eacute;parer &agrave; leur lancer des revues de lingerie fine. Rien ne pouvait compromettre les plans de pingouins voleur de ceintures de chastet&eacute; comme la vue de corps de femmes l&eacute;g&egrave;rement v&ecirc;tues.</font></p> </font></div> <br> <font color="#009966" face="Arial, Helvetica, Verdana, sans-serif" size="1">(la suite ici, bient&ocirc;t, au fur et &agrave; mesure&hellip;)</font> <br> <br> <div align="center"><font face="Arial, Helvetica, Verdana, sans-serif" size="1">&copy; 2006<br> Jocelyn Gagnon et Philippe Reid<br> </font></div> </font> <br> <br> <font face="Arial, Helvetica, Verdana, sans-serif" size="1"><a href="/">Accueil</a> &gt; <a href="./"><i>Lai&copy;tu&reg;e</i></a> &gt; En attendant d'avoir un titre</font> </body> </html>